Interview avec Aaron et Mike de Walls of Jericho lors du Hellfest

mardi/12/07/2016
810 Views

C’est les cernes toujours plus profonds et le cuir toujours plus tanné que me revoilà sur le carré VIP du HELLFEST pour aller à la rencontre d’un animal sauvage, très sauvage même …

20160617-WALLSOFJERICHO-04

ANR : Bonjour WALLS OF JERICHO, merci de nous accorder un petit moment de calme avant la tempête ! Cela faisait 8 ans que vous ne nous aviez pas offert un album et voici que vous déboulez fin Mars avec « No One Can Save You from yourself », maintenant que l’album est sorti, quelle va être votre actualité ?

WALLS OF JERICHO : Ecoute on va promouvoir cet album à fond les ballons, le jouer autant de fois qu’on pourra sur scène, enchainer les concerts et les tournées

ANR : Cet Album est très violent, très brutal, très cru, assez exempt de compromis, une sorte de retour aux « sources » de WALLS OF JERICHO… D’où vient-il cet album ?

WALLS OF JERICHO : Il vient d’un peu tout. De toutes les colères… Sociales, politiques, religieuses… C’est une drôle de période pour la planète tu ne trouves pas ? Il y a beaucoup de colère dans le monde… Vraiment beaucoup… On puise beaucoup de notre inspiration dans ce mélange bouillant de haine, de colère et de frustration….

ANR : Oui mais malgré tout, comme le prouvent la chanson « Relentless » ainsi que son clip, vous œuvrez tout le même pour l’espoir dans tout ce marasme (NDLR : La chanson fait écho à une association qui combat les cancers juvéniles), y aurait-il donc une dualité chez WALLS OF JERICHO qui appuie là où ça fait mal pour faire ressortir ce que fait du bien ?

WALLS OF JERICHO: Merci d’en parler ! Oui on rend hommage à Cette association qui lève des fonds pour les enfants malades et leurs familles. On sait qu’il n’y a pas que des salauds et des connards sur terre et dépeindre un monde uniquement négativement ne serait pas jute. Il y a des belles initiatives et il est possible de mettre sa propre colère au service de choses positives.

20160617-WALLSOFJERICHO-12

ANR : 8 ans sans album, beaucoup de side-projetcs, comment vous êtes-vous décidés à pondre celui-là ? Quel a été l’élément déclencheur ? ?

WALLS OF JERICHO : On avait tous envie de le faire, on attendait patiemment que les planètes soient alignées pour cela (rires)… La motivation n’est JAMAIS un problème chez WOJ… On murit juste les choses un certain temps avant de les façonner…

ANR : Quels sont les projets dans la foulée de la sortie ?

WALLS OF JERICHO : On va revenir tourner en France et en Europe d’ici Noel peut-être, Faire un maximum de scènes et envoyer tout ce qu’on pourra !

ANR : Vous avez un titre intitulé « the illusion of safety » Quel regard portez-vous sur ce qui s’est passé ici durant les douze derniers mois ? Avez-vous eu peur de venir sur les scènes françaises ?

WALLS OF JERICHO : Non. Tu ne peux pas te laisser dominer par la peur. On ne comprend même pas les gens qui ont annulé leurs shows. Tu ne peux pas laisser ces trous du cul gagner. On est en sécurité nulle part si tu y réfléchis… même pas sur le sofa de son salon…

ANR : Vous avez un grand nombre de fan ici en France, si vous pouviez vous adresser à eux et leur dire un mot en direct ce serait quoi ?

WALLS OF JERICHO: QU’ON VOUS AIME PUTAIN!!!! On se rappelle de notre premier concert à Bordeaux comme si c’était hier ! Une salle blindée, une chaleur de malade, c’était limite malsain et on se disait que ça allait vraiment pas le faire…. Personne ne nous connaissait, les conditions de jeu étaient très mal engagées…. Et puis dès le premier morceau le public est devenu complètement fou, ça bougeait tellement qu’on se serait crus dans une machine à laver… Depuis on retrouve une ambiance à peu près similaire quand on revient. On AIME LA FRANCE !!!

ANR : Merci ! ET vous allez pouvoir lui prouver de nouveau aujourd’hui car le public de la WARZONE vous attend de pied ferme !

WALLS OF JERICHO : Le HELLFEST est une institution ! C’est juste dingue purée ! Comment faites-vous pour avoir un festival comme celui-ci ? Ça ne devrait pas exister ! Dans le bon sens du terme : c’est juste tellement incroyable ! Et c’est à chaque fois un honneur de jouer ici !

20160617-WALLSOFJERICHO-07

ANR : en tous les cas merci beaucoup pour votre temps, et on vous souhaite un super show !

WALLS OF JERICHO : Merci mec, à très bientôt !

 

Facebook: https://www.facebook.com/WallsofJericho

 

 

Leave A Comment