Devin Townsend / Fear Factory / Dagoba @ Bataclan / 10 Décembre 2012

mercredi/12/12/2012
383 Views

Après avoir passé une petite partie de l’après-midi avec Andi Deris c’est en me speedant que je fonce au concert de ce soir. Comme on dit, rien ne sert de courir il faut partir à point! Preuve en est faite, en courant je rate presque tous le set de agoba. Je ne verrais que les deux dernières chansons, dont la dernière tirée du prochain album et franchement, je n’ai qu’une chose à dire sur cette dernière: ça pete bordel!

Le temps d’aller faire un tour au bar et c’est Fear factory qui commence. Allez, les craintes au niveau du chanteur seront-elles justifiées? Hélas oui… On dirait qu’il ne sait pas viser son micro ou que les réglages sont mauvais… Nan, juste il ne sait pas chanter. Effectivement, sur album c’est simple de faire sortir une voix qui cartonne, en live, c’est autre chose. Allez gars, fais du playback, ça sera mieux pour nos oreilles! En dehors de ce « petit » défauts, tout le reste déchire! Musicalement une tuerie ! Le publique ne s’arrêtant pas trop à ce seul défaut, c’est du slam et du pogo qui se rencontre dans la fosse, ça nous rappellerais presque nos 20 ans ! J’avoue que le chanteur a quand même réussi à me faire sortir fumer ma clope durant la seule chanson que j’idolâtre de ce groupe, à savoir Martyr. Allez, ce n’est pas non plus le plus mauvais concert que j’ai pu faire, mais decevant il faut bien l’avouer.

_HPB5757

C’est donc au tour de Devin Townsend de prendre place sur scène. Groupe totalement inconnu à mes oreilles, mais je ne m’en fais pas trop vu le bien que l’on me raconte dessus. A ma grande surprise ça commence avec un film sur écran… Nan nan, pas un film tout pourri tiré de je ne sais quel insalubre peep-show ! Nan du tout, juste un mini film complètement déjanté avec de la musique pour enfant et un lapin en peluche qui danse avec sa carotte ! Normal quoi. Mais où suis-je donc tombé… Puis le set commence et la… Juste une claque ! Le publique se réveille ça saute de partout, ça se déchaine, un putain de show comme ce n’est pas permis ! L’écran resté en place nous diffusera des images toutes aussi spaces les unes que les autres, les zikos s’éclatent, on a un pur son, une pure lumière, tout ce qu’il faut pour passer un putain de bon concert ! Et ça cause avec le publique et ça délire autant sur scène que dans la fosse. Résultat des comptes, perso je ne sais toujours pas si j’aime ce groupe ou pas (musicalement parlant) mais… Wouha ! Je sais qu’il m’a foutu une bonne gifle dans la tronche ! A voir et à revoir !

 

_HPB6166

 

[simpleviewer gallery_id= »16″]

 

Photos : Lizasteele Lsdd / © 2013 Lizasteele Lsdd
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

Leave A Comment