Concert 6:33 / Acyl / Malemort au Divan du monde le 20 Avril 2017

vendredi/05/05/2017
297 Views

Arrivée trop tard pour voir Malemort en lice, c‘est tout de même avec un certain sourire que j’entre dans la salle du Divan du Monde, car celle-ci est bien remplie. A l’affiche ce soir 6:33, Acyl et Malemort.

Malemort, groupe le plus « jeune » des 3 formations évoluant ce soir, ouvrait donc les hostilités en ce jeudi soir. Les Franciliens venaient défendre leur dernier album Ball Trap, sorti fin 2016. Cette dernière offrande, plutôt bien accueillie par la critique, a eu l’air d’être aussi bien accueillie sur scène vu l’excitation du public, et l’électricité régnant dans l’air durant le changement de plateau.

Du métal ethnique au divan du monde avec Acyl

affiche 6:33Acyl se prépare donc à proférer leur bonne parole à mon arrivée. Un écran en fond de scène, plusieurs percussions et instruments acoustiques au pied des micros, je sens que le voyage va être, certes lointain, mais intense. En effet, ce groupe d’Ile de France allie le métal et le folklore Algérien. Métal ethnique qu’ils disent eux-mêmes. Et pendant une heure, Acyl va alterner des (finalement rares) parties folks acoustiques à un métal technique, voire brutal. Tout en instruisant le public sur l’origine de leurs différents instruments, le set se déroule sans longueur. Force est de constater, que même pendant les parties les plus folkloriques des titres, les kids continuent à moscher et slammer dans le pit. On ne fait pas danser un métalleux. Acyl fut un des premiers groupes dont j‘ai fait le Live-Report ou Photo-Report à mon arrivée chez Art’n’Roll Webzine en 2010. Ces « retrouvailles » m’ont fait chaud au cœur. Bravo pour votre longévité les gars et merci !!! AFTERMATH est leur dernier album en date, sorti chez Season of Mist en 2016.

 

Enchainement avec 6:33, tête d’affiche d’une soirée finalement 100 % métal non classique

Enfin quand je dis on enchaîne, je plaisante lourdement. Voilà un changement de plateau qu’il est long, qu‘il est long !!! Certes, j‘ai arrêté de fumer donc la clope post-pit, fini !!. Certes, j‘ai arrêté de boire (à gogo) donc la pinte post-pit, fini !!! Mais comment font les Straight Edges entre deux groupes ? Au bord de la crise de nerf devant l’attente, je décide de saouler mon voisin de photographe en le harcelant de questions sur Malemort que, comme dit précédemment, j’ai raté en début de soirée. Le gars, adorable, me montre sa série de photos brutes, très classes soit dit-en passant, sur son boîtier. Et le temps passe… Les 6 : 33, ou leurs roadies, préparent encore la scène bien qu‘un rideau, comme au théâtre, nous empêche de les espionner.

photo 6:33Un peu moins d’une demi-heure plus tard, la scène se révèle. Les deux synthés (il n’y a pas de batterie) encadrent un écran géant en fond de scène. Cet écran, véritable 6ème membre du groupe, nous proposera divers films de guests, chantant en play-back les différents samples de 6 :33. Organisation donc au millimètre, masques de « cirque » sinistres, pour les membres du groupe et le son est pas mal. Le public le comprend très vite. Il se déchaîne sous forme circle pit  et envoie au diable l’effort de mise en scène du groupe pour faire place au stage diving et slams en tout genre. Quelle débauche d’énergie encore une fois, sur scène comme dans la fosse !

J’avoue me sentir un peu vieille à force de me prendre des slameurs /slameuses dans le dos. Je décide donc d’aller m’accouder au comptoir du bar, pour la deuxième moitié du set, ayant assez de photos pour mon report. De là, une Tourtel alcoolisée à la main, j’écoute cette fusion des genres, maître mot des 3 formations ayant évoluées ce soir. De Slipknot à Sepultura en passant par Mr. Bungle, les influences sont bien sûr nombreuses. Et 6:33 n’a pas à en rougir. L’exécution de leur set est juste impeccable, et suffisamment convaincante pour que le public lui mange dans la main.

Fin du spectacle, Le chanteur Rorschach est le premier à tomber le masque, suivi rapidement par ses petits camarades de jeu, pour une photo souvenir de cet ancien théâtre qu‘est le Divan Du monde. Ce lieu leur sied si bien. Bonne route jeunes gens !!!

Dernier album :  Deaddly Scenes, Janvier 2015 Kaotoxin Records.

https://www.facebook.com/6h33official

 

 

 

 

Leave A Comment