Chronique de l’album Exile Amongst The Ruins – Primordial

lundi/12/03/2018
295 Views

Groupe : Primordial
Album : Exile Amongst The Ruins
Label :   Metal Blade Records
Note :     19 /20

Quel regret d’avoir loupé PRIMORDIAL au Fall of Summer l’année dernière, en raison d’une météo capricieuse ! Mais que l’on se rassure, le groupe sera en concert au Trabendo le 14 avril avec Moonsorrow. En attendant vous allez pouvoir écouter, fin mars, l’une des grosses sorties de cette année, j’ai nommé le groupe culte irlandais PRIMORDIAL. Sachez tout de même que de s’attaquer à la critique de cette formation hors norme est toujours un peu délicat, au vu du respect que j’ai pour nos irlandais et je suis fier de le dire !!

PRIMORDIAL fait partie pour moi de tous ces groupes dont le simple fait d’avoir la pochette entre ses mains est un pur bonheur, et qui nous font crier: « WAHOU !!!!! Enfin il est sorti !!! ». Car effectivement, j’attendais de pied ferme cet opus, après les albums cultes que sont TO THE NAMELESS DEAD ou WHERE GREATER NEW HAVE FALLEN !

Le groupe, depuis son début en 1987, aime brouiller les pistes de l’auditeur, en commençant par un son death metal, sous le nom de FORSAKEN, pour finalement, en 1991, devenir PRIMORDIAL et proposer un black metal plutôt très réussi avec des influences à la CELTIC FROST. C’est par la suite que des sons celtiques seront incorporés dans la musique de PRIMODIAL, et qui va vite les faire devenir une des meilleures formations de groupe Pagan, comme ENSLAVED ou leurs cousins, CRUACHAN.

Deux ans après leur premier live enregistré au Bang Your Head Festival, voici donc le très attendu EXILE AMONGTS THE RUINS qui sort chez Metal blade. Dès les premières notes du premier titre, NAIL THEIR TONGUES, on reconnait tout de suite le son si particulier de PRIMORDIAL, avec toujours, ce mélange de doom et de black, et la voix de Alan AVERILL, si profonde et mélancolique. Le morceau est tout bonnement immense !

C’est le second titre, TO HELL OR THE HANGMAN, qui est vraiment le plus étonnant de cette nouvelle galette, avec ce à quoi PRIMORDIAL ne nous a pas habitué dans sa discographie : un rythme inattendu. Le morceau est foutrement bien foutu ! Je risque d’en surprendre plus d’un dans mes propos, mais imaginez une fusion entre U2 et le fameux THE CULT ! Bref, unson taillé pour être joué sur scène.

WHERE LIE THE GODS, caractérisé aussi par ce son doom, avec un début très celtique qui en font une pièce maitresse de l’album : fabuleux !!

L’excellent UPON OUR SPIRITUAL et ses touches folks risque aussi de vous surprendre tout le long de ses 8 minutes de pur Pagan… Le dosage des instruments est parfait. Un grand moment d’écoute, croyez-moi !!

L’immense STOLEN YEARS montre le côté plus sombre de ce nouveau chef d’œuvre, avec des guitares malsaines sous une batterie qui se veut elle, plus calme, et où la voix d’Allan va en étonner plus d’un, tant on ressent le déchirement de ce grand chanteur irlandais ! Tout simplement renversant de beauté ce titre !

Le dernier morceau se veut plus direct et rock’n’roll, encore un titre tout à fait surprenant.

C’est bien simple, on a l’impression que PRIMORDIAL nous montre toutes les capacités de ses musiciens et laisse chacun se lâcher sur son instrument. Encore un immense moment de pur plaisir auditif !

En un seul mot :   Respect ! À écouter d’urgence, il faudra maintenant compter sur PRIMORDIAL, chapeaux bas !

Leave A Comment