Chronique de Kingpin – The Wiggar Overdose

mardi/13/02/2018
214 Views

Précédemment: La chronique de l’extrait précédent sur Musicwaves

Album: New York Sous-Bois Rapcore Club
Groupe: The Wiggar Overdose
Date de sortie: le 8 mars 2018
Note: 16/20

The Wiggar Overdose aka les metalleux du rap français débarquent avec leur premier album « New York Sous-Bois Rapcore Club ». 17 titres de pur délire qui décrivent les vies agitées et curieuses des habitants du New York .

A projet hors-norme, promo hors norme, c’est donc à travers plusieurs medias que se dévoile le projet. Art N Roll hérite du morceau « Kingpin »,  si ça vous fait pensez au film « Les rois de la quille » ça se comprend, mais rien à voir. Le morceau est un concentré de Nu Metal, avec des pointes d’électro, de Drum N Bass et de Reggae, mais avec surtout une grosse dose d’humour. Du Limp Bizkit qui se ferait un trip sous acide en quelque sorte, voire les Wriggles qui feraient du Metal.

On y retrouve des riffs extrêmement efficaces, des interludes relativement improbables, un chant qui colle parfaitement au style tant dans les parties un peu rapées que dans les envolées hurlées. Le morceau raconte l’histoire d’un baron, le « kingpin », qui fait la loi dans le sous-bois, et bon, faut pas l’embêter sous peine de perdre une ou deux jambes. On imagine bien un Tony Soprano en colère contre les racailles qui l’entourent.

On peut saluer la belle production de Francis Caste sur cet opus, décalé et percutant.

https://www.facebook.com/thewiggaroverdose/

A suivre sur https://amongtheliving.fr/

Leave A Comment