Chronique de l’album Amain – Crimfall

mardi/08/08/2017
316 Views

amain

 

Groupe : Crimfall
Album: Amain
Label: Metal Blade Records
Note : 13/20

Voici donc le très attendu nouvel album de CRIMFALL, groupe de Power Metal symphonique finlandais, après un premier album fort remarqué et deux singles. JAKKE VIITALA le fondateur et principal compositeur aime prendre son temps, quitte à créer des tensions entre les membres, jusqu’à voir la chanteuse Helena claquer la porte et revenir.

La belle voulant fuir, un trop plein de pressions ? un burnout ? Finalement la bête arrive à reconquérir le cœur D’Helena pour enregistrer ce troisième album intitulé « AMAIN » et qui sort ce mois-ci chez Metal Blade Records. SIX ans se sont écoulés depuis le dernier opus de CRIMFALL. Le groupe aura pris son temps de peaufiner ce nouvel album de Metal symphonique, ponctué de touches de folklore et de bandes originales : la marque de CRIMFALL. Et ce guerrier SCANDINAVE en couverture!

L’album a été produit et mixé dans les prodigieux studios fascination Streets en suède avec aux manettes JOHAN ORNBORG à qui on doit de nombreuses productions, dont AMON AMARTH ou SOILWORK. J’avais déjà un excellent souvenir en 2009 de leur premier album qui était passé inaperçu. Ce mélange de musique orientale et folklore présageait un avenir plutôt serein pour CRIMFALL, qui allait vite entrer dans la cours des grands !!!

Ce fut chose faite avec le deuxième opus, sorti deux ans après !! Vous aimez SIRENIA, BATTLELORE, WINTERSUN …en manque de Metal gothique ? Déçu du dernier Within ? Cet album est pour vous !! quant aux autres, les déçus des dernières productions en termes de Metal symphonique, passez votre chemin !!!! Tous les poncifs du genre sont poussés à l’extrême. Orchestrations grandiloquentes ! Puissance de la voix growl du chanteur mélangé avec celle d’Helena.

Les thèmes des morceaux sont tous basés sur la mythologie scandinave, des histoires universelles dont se passionnent la plupart des groupes nordiques. Les envolées lyriques dominent tout le long des titres, donnant un aspect encore plus tragique à l’œuvre. Sur le premier morceau « THE LAST OF STANDS », les violons nostalgiques font de suite penser aux productions hollywoodiennes, bienvenue dans le monde de CRIMFALL !!!! Avec la douce voix claire d’Helena, suivie par celle de MIKKO, on ressent de suite l’immense travail et progression du groupe.

Voilà une excellente entrée en matière. Au second titre le tempo ralentit sous des airs mélancoliques à souhait. Dommage d’avoir mis ce morceau après une si belle ouverture, en fait !!! « TEN WINTERS » est séparé en plusieurs parties. Pour ma part, je dois avouer que seul le sixième titre en vaut la peine. La chanteuse montre toutes ses capacités de chant, le morceau est vraiment entrainant !

« MOTHER » avec un son très oriental ressemble énormément à du EPICA, mais vaut tout de même le détour. Une jolie surprise nous attend au milieu de l’album : « IT S A LONG ROAD »! Mais que vient faire une chanson de country au milieu de tout ce monde épique ?

Dès les premières notes on reconnait la fameuse bande originale de Rambo, écrite par l’un des plus grands compositeurs de musiques originales, MR JERRY GOLDSMITH. J’avoue que la reprise en version Metal est plutôt bien fichue !!!!

Le dernier titre est un monument de Metal symphonique de plus de 7 minutes avec tout son lot d’instruments et d’orchestre, saupoudré de chœurs majestueux qui donnent souvent envie de taper du pied. BRAVO !

Ce nouvel opus de CRIMFALL est fort inégal avec de bons titres et d’autres sans intérêt !

Dommage !! Peut-être que moins de symphonie, et une œuvre un peu plus personnelle…….

À suivre …….

 

 

Tags
,

Leave A Comment