Audrey Horne + Danko Jones / La Maroquinerie, 30 Mars 2017

vendredi/07/04/2017
244 Views

Ce soir, c’est un concert que j’attends avec impatience et émotion ! Danko Jones est de retour à Paris, en tournée à l’occasion de la sortie de son nouvel album, « Wild Cat » (notre chronique est ici et l’interview de John Calabrese ).

En première partie, c’est Audrey Horne. Pas le personnage de Twin Peaks, mais le groupe norvégien de Hard Rock. Je les avais vus au Hellfest en 2012 et leur prestation ne m’avait pas éblouie. Ils vont me faire changer d’avis dès le premier morceau, « Redemption Song ». Ca dépote et le public se laisse prendre au jeu très facilement. L’ambiance sur scène est digne de la grande époque du Hard Rock, avec les guitaristes qui s’arc-boutent en arrière à chaque solo, ou qui brandissent leur instruments dès qu’ils peuvent ! Le chanteur mouille littéralement sa chemise. En même temps, vu la chaleur dans cette salle, on est un peu tous dans le même état… Une petite chanson pour les filles dans la salle : « There Goes a Lady ». Il y a des fans dans le public, qui reprennent le refrain en chœur ! Le groupe jouera aussi un tout nouveau titre, « Rosalie ». Puis le chanteur a à peine le temps d’annoncer la prochaine chanson qu’un cri fuse dans l’assistance : « Out of the City » ! Certains connaissent leurs classiques ! C’est le bassiste qui annonce un des derniers morceaux, « Waiting for the Night » en chantant le refrain a cappella, puis en nous faisant répéter. Le chanteur descend dans la fosse pour chanter au milieu de nous. Les autres membres du groupe le rejoignent en jouant (sauf le batteur, bien entendu) et ils sont rapidement entourés de photographes, amateurs ou non. C’est quand même un beau geste de la part des norvégiens qui n’ont jamais faibli  et nous ont maintenus dans un rythme impressionnant !

Mais voilà, tout a une fin. Et moi, j’attends avec impatience un de mes groupes préférés, Danko Jones ! 9 ans que je les ai découverts en première partie de Motorhead ! Que ce soit en terme d’album ou de prestation scénique, en salle de concert ou au Hellfest, ils ne m’ont jamais déçus. Et bien ce soir, ils ne dérogeront pas à leur habitude : Rock à fond les gamelles ! Les trois lascars sont en mode survolté et nous contamine, à notre grand plaisir ! On commence avec « I Gotta Rock » extrait du dernier album en date, puis « Play the Blues », « Sugar Chocolate », et « First Date ». Ça donne un bon aperçu de ce que sera ce concert : un mélange de titres de toutes les périodes, dans une succession sans faux pli. La chaleur a raison des slammeurs, et puis de toutes façons, Danko n’aime pas qu’on envahisse sa scène. Il enchaine les petits discours, mais il est moins arrogant que d’habitude. Bon, je note quand même la petite injonction, « Watch me ! » avant un de ses solos : il aime être le centre de l’attention. Par exemple, il nous explique qu’il aime être complimenté : meilleur le compliment, meilleur il se sentira, et meilleur sera le concert ! Avec nous ce soir, il est en terrain conquis ! Il le reconnait, il s’épanouit tel un tournesol ! Oui ce sont ses propres mots ! Et non, on n’a jamais entendu ça en concert Metal ! Danko Jones est vraiment de bonne humeur ce soir : il chambre un mec au premier rang dans la fosse, qui a gardé ses écouteurs autour du cou, comme en option, au cas où le concert ne serait pas bon. Il espère ne pas le voir couvrir ses oreilles avant la fin du show.
Le groupe joue « Wild Cat » en mode épileptique, impossible de ne pas danser ! Ça remue sévère dans la fosse, et ça épate les Canadiens. Danko reprend la parole pour nous avouer qu’il voudrait être un groupe du coin, Paris est tellement plus Rock n’ Roll que Toronto, sa ville natale ! Flatteur, n’est-ce-pas ? Après « Cadillac » et « Lovercall », bien trépidants, on passe à la bagarre avec « Gonna be a fight tonight » ! Parfait !

Les Canadiens quittent brièvement la scène, et reviennent pour pas moins de trois titres en rappel.
Au total, ils nous ont généreusement offert 21 morceaux live et une soirée exceptionnelle ! Je n’ai qu’un mot : vivement le prochain concert !

Setlist :

I Gotta Rock
Play the Blues
Sugar Chocolate
First Date
You Are My Woman
The Twisting Knife
She Likes It
Forget My Name
You Love It (Peaches cover)
Legs
Full of Regret
My Little RNR
Had Enough
Going Out Tonight
Wild Cat
Cadillac
Lovercall
Gonna Be A Fight Tonight

Rappel :
Watch You Slide
Rock Shit Hot
Bring On the Mountain (Become the Mountain)

Leave A Comment