INTERVIEW ARGUE – HELLFEST 21/06/2019

jeudi/22/08/2019
126 Views

A l’occasion de la participation du groupe Lorientais au Metal Corner en marge du Hellfest, Art’n’Roll leur a posé quelques questions.

ANR : Bonjour, pouvez-vous vous présenter ?

Argue : Oui, bien sûr, moi c’est Julien le batteur de Argue, Flo à la basse et Vince le gratteux du groupe. Il manque le chanteur et le deuxième guitariste. On a un line-up de 5 musiciens. On joue depuis quelques années ensemble. Si je fais un peu l’historique, on s’est retrouvé en 2012 pour créer Argue. On a eu un line-up stable depuis 2016.

ANR : C’est assez récent.

Argue : Oui, c’est assez récent et on a sorti notre premier album en 2018, tout s’est très vite enchaîné depuis le moment où on s’est bien senti ensemble.

ANR : Pour faire quelque chose de plus sérieux que répéter ?

Argue : Plus sérieux oui et non, on fait les choses sérieusement dans le sens où on compose ce qui nous vient des tripes. Après, on ne va pas être dans un statut de pro dans la mesure où on a un job à côté, une famille, etc. On consacre le temps qu’il faut au groupe pour qu’il puisse avoir de l’intérêt à nos yeux.

ANR : Est-ce que vous aimeriez en vivre ?

Argue : C’est compliqué, aujourd’hui on a tous des boulots. On est réaliste, vivre de la musique est assez compliqué. Pour beaucoup c’est un choix de vie. On fait de la musique c’est notre exutoire, on fait les choses bien, on a des projets. On se donne les moyens mais de là à se dire qu’on va en vivre, il y a trop d’enjeu pour se dire « allez, on y va ». On préfère rester sur le côté plaisir. Ou alors on a un jet privé et on emporte nos familles avec nous. Mais là, il y a un gros cap à franchir.

ANR : Votre dernier album s’appelle « Perspective » et date de 2018. Quelles sont ces perspectives ?

Argue : C’est un thème général et aussi une vision qu’on avait : on a bossé pour faire un truc, on s’est dit cet album là c’est un peu notre carte de visite. C’est la perspective qu’on s’est donnée, ça ouvre des portes, on fait ça aujourd’hui quand on est sur scène c’est ce qu’on vit, pour nous c’était un thème logique. Ça ouvre le champ des possibles. C’est ce qui nous permet de jouer au Hellfest. On avait déjà pas mal de dates dans le Grand Ouest, on a eu aussi la chance d’être sélectionné parce que le programmateur nous a vu et a dit « ça va ». On joue au Hellfest et la perspective, elle est là et ce n’est pas près de s’arrêter.

ANR : Vous avez donc joué au Metal Corner jeudi (19/06) ? Quelles sont vos impressions ? Comment s’est passé ?

Argue : Oui, on a joué en ouverture du Metal Corner et c’était mortel, on a fait une super bonne prestation. On avait bien travaillé, il y avait du monde, on avait des conditions optimums et franchement c’était un régal de jouer.

ANR : Et peut-être la perspective d’y jouer sur une plus grande scène l’année prochaine ?

Argue : On espère ! Une scène en cache toujours une autre…

ANR : Pour revenir à cet album, pouvez-vous me dire de quoi ça parle exactement ?

Argue : Avec Perspective, tout est un peu raccord c’est-à-dire Argue, le nom de l’album et les paroles, tout ça converge vers la remise en question, le débat. Argue veut dire argumenter en anglais, ça peut virer sur la dispute mais on est dans la confrontation d’idées et dans les paroles on peut retrouver ce fil conducteur. La confrontation avec soi-même, on s’interroge beaucoup même si chaque titre évoque des choses différentes de par l’histoire qui peut être racontée, on en revient toujours au questionnement de soi : est-ce que je suis dans la réalité ? Est-ce que je suis dans le vrai ? C’est beaucoup de remise en question : il s’agit du fil conducteur, à la fois par le nom du groupe et par les paroles abordées.

ANR : Vous allez continuer sur votre lancée ? Une tournée de prévue ?

Argue : On a des projets de dates d’ici quelque temps, rien de concret mais on y travaille. D’ici 2020 on va essayer de faire une tournée avec un groupe qu’on affectionne, une tournée que tous les deux. Quadriller un peu notre région sur une semaine de 10 jours et jouer le plus possible. C’est quelque chose qui se prépare, ça met du temps. Mais c’est notre objectif.

ANR : Pour un premier album vous avez déjà eu beaucoup d’opportunités ?

Argue : Beaucoup est un bien grand mot mais oui on en a eu quelques-unes. Aujourd’hui, on a des sollicitations, malheureusement on ne peut pas tout prendre parce qu’il faut tout concilier. Sur les dates qu’on a faites on a eu des bons retours. On se fait connaître de plus en plus. On peut dire que la machine est bien lancée aujourd’hui.

ANR : Vous avez déjà des idées pour un prochain album ?

Argue : Oui bien sûr, à côté de la préparation du set du Hellfest, on a recommencé à composer pour un deuxième album. On est bien dans cette phase. On a quelques morceaux en boite, on en compose d’autres, ça avance assez vite, ça se passe bien.

ANR : Un dernier mot pour vos fans…

Argue : Qui es-tu ? Envoie nous un message ! (rires) on a vu quand on était sur scène, des gens avec nos t-shirts, nos casquettes et ça fait plaisir. C’est du concret. On a beau partager sur le web, sur scène c’est différent, c’est toujours plus sympa de voir les groupes en vrai. C’est vrai qu’on a une bonne base de fans. Vu qu’on fait une musique assez sincère et qu’on a des relations assez sincères, n’hésite pas à nous aborder, nous contacter, pour échanger sur la musique, ce sera avec plaisir.

ANR : Vous avez des groupes qui vous inspirent ?

Argue : Des groupes comme At the gates, Black Dahlia Murder, ça reste du death mélodique. On est tous très fans de death suédois, de death américain aussi, bien burné en tout cas. Après on a tous des petites influences divergentes mais finalement qui se marient bien. Chacun apporte son petit truc en plus.

ANR : Comment vous êtes-vous rencontré ?

Argue : C’est une longue histoire mais on va essayer de faire simple et très vite, moi (Vince) et Flo, donc la section rythmique on se connaît depuis longtemps, on a joué dans un groupe précédemment puis on a arrêté et ensuite repris dans un groupe qui a eu plusieurs line-up, plusieurs guitaristes. J’ai réussi à recontacter Vince via le web, et Ryan s’est glissé parce que c’est une connaissance du chanteur. Le groupe s’est monté tout doucement jusqu’à ce qu’on arrive aujourd’hui avec ce line-up qui est stable et soudé. On s’éclate tous autant sur scène et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

ANR : Un dernier mot ?

Argue : Merci beaucoup à vous d’avoir pris le temps de nous lire, de nous écouter, à bientôt sur de nouvelles dates !

 

Facebook : https://www.facebook.com/argueband

Youtube : https://www.youtube.com/channel/UCWrVN-q41PfLCcP8makfLvw/featured?view_as=

 

 

Tags
,

Leave A Comment