Chronique Empyrean – Bliss of Flesh

mercredi/28/06/2017
1 543 Views

Groupe: Bliss of Flesh
Album: Empyrean
Label : listenable records
Note : 18/20
Date de sortie : le 7 juillet

 

Le black death metal de BLISS OF FLESH revient cette année avec un album encore plus sombre et malsain !

Permettez-moi de vous présenter EMPYREAN. Troisième album pour nos français du Pas de calais, après le réussi et ultra sombre EMACIATED DEITY sorti en 2009, qui déjà, à l’époque, c’était fait remarquer par la qualité des titres.

Il ne manquait qu’un soupçon de folie afin de se démarquer de la scène death française, mais il faut tout de même avouer que ce joli département nous offre de nombreuses formations comme DISGUT, TREPAN DEAD, … Des death metalleux remplis d’idées joliment sombres, qui nous sortent de jolies perles.

BLISS OF FESH se démarque vraiment avec ce nouvel opus qui arrive fraichement pour l’été, qui s’annonce plutôt chaud en températures, genre d’album qui devrait se trouver dans les bacs en hiver, à apprécier devant une météo plutôt enneigée ! Mais n’allons pas bouder notre plaisir, car sincèrement, on l’attendait tous de pieds fermes le nouveau BLISS OF FLESH !

Après des tournées avec des formations comme BEHEMOTH et SATYRICON, nos français sont rentrés dans la cour des grands !! Avec cette signature chez LISTENABLE RECORDS, qui propose d’excellents albums, tous styles confondus, ce label a le don de trouver de jolies perles en terme de métal extrême.

Le groupe arbore des pseudos bien maléfiques, comme Necurat le chanteur, Sikkardinal et Pandemic aux guitares, Poizon à la basse et Fleshstigma à la batterie ! Bienvenue dans l’univers de BLISS OF FLESH avec ce EMPYREAN basé sur l’œuvre de l’italien DANTE, de 1555, la divine comédie, connue, étudiée dans le monde entier, le chef d’œuvre de la littérature sur la civilisation médiévale, qui a fort inspiré BLISS OF FLESH qui projette une trilogie.

Au premier morceau ASCENSION, les guitares annoncent clairement le tempo dès le début du titre, avec une ouverture machiavélique qui prend une tournure beaucoup plus rapide dans les 20 premières secondes, on dirait presque du MACHINE HEAD, période TROUGH THE ASHES. Et le titre continu sa terrible montée vers un black métal dans le style EMPEROR !!! Excellente entrée, on remarque une énorme production où chaque instrument est bien mis en avant, mention spéciale pour la batterie !! Respect !

Et ça repart au deuxième titre PENITENT, qui se trouve être plus speed dès le départ, genre BEHEMOTH, surtout pour les voix d’outre-tombe et les chœurs qui interviennent au milieu, c’est d’une violence et d’un désespoir qui reflète bien BLISS OF FLESCH. Voilà un excellent morceau de BLACK METAL … Le solo de guitare est proche de l’excellence et vous donne envie de headbanger ou de taper du pied tout du long …. Le genre de titre à écouter sous la Temple !!!

C’est sur EMPYREAN, THE LAST KINGDOM où on a vraiment toute la personnalité de ce groupe qui se dévoile, ce morceau est d’une noirceur absolue, cela se remarque dans la voix de NECURAT ! On passe d’un black vers un death métal prodigieux, toute la subtilité de cette formation hors normes n’a aucune limite et ils vont passer par tous les styles… Prenez le temps de l’écouter, ce titre qui se compose en deux parties !

C’est sur RENUNCIATION, qui se veut plus calme, avec ce joli acoustique, ambiance proche fin du monde et un violon rempli de désespoir, que le titre démarre dans un style proche de LOUDBLAST. La voix ressemble beaucoup à celle de Stéphane BURIEZ. Et on a toujours ces magnifiques solos de guitares …

Ce nouvel opus de BLISS OF FLESH est apocalyptique, la musique est totalement déjantée… Et vous savez quoi ? C’est bon et on en redemande !

Seul bémol alors ? L’album est court. En espérant ne pas trop attendre la suite !

Chapeaux bas !!!!

Leave A Comment