Black Bomb A – Comfortable hate

jeudi/26/02/2015
628 Views

BlackBombA_2015_ComfortableHate_cover

 

Groupe : Black Bomb A

Album : « Comfortable Hate »

Date de sortie : 2 Mars 2015

Label : Verycords

Note : 18/20

 

 

Le mois de mars et ses giboulées arrivent, tu sens encore le froid hivernal et tu aimerais retrouver des couleurs ?

Le docteur Artnroll a ce qu’il te faut ! Une petite chronique d’un groupe français, bien connu des fans de hardcore..Il s’agit de….il s’agit de ?? Black Bomb A bien sur !

 

3 ans après leur dernier album “Enemies Of The State”, et une énorme tournée de 200 dates qui les aura conduit de part le monde en passant par la main stage du Hellfest 2012, les Black Bomb reviennent avec “Comfortable Hate”.

Avec un titre pareil, il y a fort a parier que Blanche Neige prennent ses gambettes à son cou dès les premières notes.

 

Cet album marque le retour d’Arno à la place de Shaun.

Lui qui avait quitté le groupe en 2007, reforme son duo avec l’indéboulonnable Monsieur Poun, présent depuis les débuts du groupe, il y aura 20ans cette année.

Le reste du line-up est inchangé : le loudblastien Hervé Coquerel à la batterie, Jacou à la basse et Snake à la guitare.

 

L’album démarre par une mini-intro digne d’un film d’horreur avec la voix de Arno, puis le titre éponyme de l’album part.

Et BIM ! Comme prévu on se prend une bonne claque – Dès les premières mesures, on a qu’une seule envie : se lever et pogotter – Ce titre de 2minutes 11s détonne de puissance et d’énergie. L’énorme voix grave de Arno vient s’opposer à la voix aigu de Poun : terriblement efficace car cela apporte un véritable contraste entre les 2 compères, la ou Shawn avait une voix beaucoup plus proche de celle de Poun.

 

La double pédale d’Hervé est d’une efficacité redoutable, Jacou nous gratifie de beaux slaps, les riffs de Snake sont acérés. C’est un régal auditif.

Et tout au long de l’album, il y a de vraies variations entre les morceaux tant au niveau du chant que de la musique. Les voix peuvent être chantées, growlée, parlé, hachée.

On notera l’utilisation de chœur sur certains morceaux.

 

Into the void”, est une jolie balade hardcore avec guitare acoustique et un chant à l’unisson de Poun et Arno, le tout donnant une dimension dramatique à ce morceau. C’est une excellente idée et apporte une touche de douceur dans l’album.

 

La bataille sonore de 50minutes prend fin avec “Rise-Up”, une intro de basse magique, du bon gros growl, un morceau qui promet de retourner le public en live !

 

Je tiens vraiment à souligner l’excellent boulot qui a été fait au niveau du mixage / mastering de l’album.

C’est un régal à l’écoute, une production de qualité qui a été supervisé par Logan Mader (Machine Head, Gojira, Soulfy).

 

Petite déception pour la pochette, j’ai pas trop accroché le gars nu attaché au fauteuil mais bon, comme il est dit dans “Le Petit Prince” : “l’essentiel est invisible pour les yeux” 😉

 

Un album détonant avec un max de gout et pas de sucre, à consommer donc sans modération !

 

Tu pourras les voir le 27 Mars 2015 au Trabendo Paris pour la release party de “Comfortable Hate” !

 

Tracklist:

 

  1. Here Comes The …
  2. Comfortable Hate
  3. Let’s Start Again
  4. The Point Of No Return
  5. Rescue From This World
  6. Land Of Bastards
  7. Rise Up
  8. Into The Void
  9. On Fire
  10. The Poison
  11. Tears Of Hate
  12. They Say
  13. As A Lion

Leave A Comment