7th Nemesis -> DETERMINISTIC NONPERIODIC FLOW

vendredi/21/01/2011
533 Views

DNF-7thNemesisStyle : Death progressif

 

Les parisiens de 7th Nemesis nous offre un album plus qu’attendu. Et j’ai bien dit offert dans la mesure où ce dernier est en écoute gratuite et dans son intégralité sur le site officiel du quintet. D’un point de vue conceptuel, Deterministic Nonperiodic Flow constitue le deuxième volet d’une tétralogie traitant des différentes facettes du nihilisme à travers l’homme, le thème ici sera donc le chaos. En ce qui concerne le line-up, ce nouvel opus marque un tournant pour la formation née en 2001. En effet, le précèdent chanteur répondant au doux nom de Sargon a quitté le groupe depuis déjà un an et a été remplacé par le valeureux Greg. C’est pour cela qu’à la première écoute du disque, dés les premières secondes du premier titre, les fans vont retenir leur souffle jusqu’à ce que le son de sa voix soit audible. Ce prometteur Distorded Mass débute par une longue intro, comme le groupe sait si bien composer, mélangeant ambiance angoissante et incluant au fur et à mesure les différents instruments. Le tout dans un crescendo à la fois haletant et agréable. Et le chant arrive ! Et là nos oreilles discernent une voix extrêmement puissante et brutale. Pas comme Glen Beton, non. Mais pour le mélomane habituée à l’ancienne voix Black Death qui se situé dans un style plutôt déclamation, cela peut surprendre. Pas de panique, du 7th reste du 7th. L’ensemble de l’oeuvre reste dans la veine Death Progressive commune au combo et va même étonner par sa richesse. Avec une production ultra léchée et des musiciens toujours aussi excellents au niveau technicité, les sept morceaux composant ce nouvel effort se suivent de manière logiques et captivantes. On assiste à un mélange des tempos : tel Legacy of Supre macy qui commence au taquet pour nous mener à un long passage plutôt tranquille jusqu’à une explosion de double pédale et de hurlement. The sarcastic Maze qui est plus que Death dans l’âme. Seeding Devolution, morceau puissant et rapide. Ou encore Reverse Engineering comportant un long passage à la fois martial et très sinistre. Décidément, Deterministic s’adressera sans hésitation aux initiés : fans du groupe ou fan de ce style de Metal plutôt complexe. Il ne devrait pas convertir le novice… peu importe, cet album n’a pas vocation à cette noble tache. Il est à mon goût moins expérimental que les précédents, mais d’un point de vu général plus intense. On peut donc affirmer qu’il est vraiment très abouti, sans oublier bien sur le visuel qui est très soigné. Maintenant nous avons hâte de voir le résultat sur scène.

http://7thnemesis.free.fr

By Djé.

Leave A Comment